LOGOPEDIE

 

« C’est tellement compliqué les maths! »

 

La dyscalculie, c’est plus que de ne pas être bon en mathématiques.

 

Qu’est ce que la dyscalculie ?

 

À ce jour, il n’existe pas de définition consensuelle de ce qu’est la dyscalculie, les recherches sont encore en cours et en retard par rapport à la dyslexie.

 

Néanmoins, chercheurs et cliniciens s’entendent pour dire que la dyscalculie est un trouble neurodéveloppemental, c’est-à-dire d’origine biologique.

Le cortex pariétal étant le « siège » de la conscience des nombres, les chercheurs envisagent un dysfonctionnement au niveau de cette zone cérébrale.

 

La dyscalculie est caractérisée par une difficulté à apprendre les faits arithmétiques, à les rappeler et à calculer. La plupart des enfants dyscalculiques éprouvent des difficultés à appliquer les procédures de calcul et utilisent de mauvaises stratégies en résolution de problèmes.

 

On estime qu’environ 3 à 8% des enfants seraient dyscalculiques.

 

Comment savoir si mon enfant est dyscalculique ?

Certains signes peuvent alerter les parents et les professeurs :

L’enfant évite toute activités reliées aux mathématiques, il prend beaucoup de temps pour ses devoirs, il a de grandes difficultés à retenir les tables de multiplication. De manière générale, tout ce qui touche aux mathématiques est source d’anxiété pour lui.

Concrètement on peut observer les signes suivants :

* Difficulté à apprendre la comptine des nombres

* Erreurs lors du comptage d’objet

* Difficultés à compter sur ses doigts

* Difficultés à mémoriser les faits arithmétiques (les tables)

* Erreurs et lenteur en calcul

* Erreurs de lecture de nombres (10 035 lu « cent trente-cinq »)

* Erreurs en dictée de nombres (six cent quatre-vingt écrit « 6420 »)

* Difficultés de comparaison de nombres (< , >)

* Difficulté à estimer la réponse d’un calcul

 

 

Si votre enfant éprouve des difficultés d’apprentissage qui nuisent à son évolution, à son estime de soi ou à ses relations avec les autres, il est important d’en comprendre la nature et l’origine.

La logopède spécialisée proposera un bilan complet pour diagnostiquer quantitativement et qualitativement les troubles de votre enfant suivi d’un projet thérapeutique spécifique pour l’aider dans ses difficultés.

Des aménagements scolaires seront également proposés pour le soutenir dans son évolution.

 

 

100 IDÉES POUR AIDER LES ÉLÈVES « DYSCALCULIQUES »

et tous ceux pour qui les maths sont une souffrance

par Isabelle Causse-Mergui et Josiane Helayel

© Créé par

GRAPHUP